Écologie

Une vision à long terme pour les zones rurales : Les Européens partagent leur point de vue sur les zones rurales

L’amélioration des infrastructures, notamment en termes de transports publics, figure parmi les besoins les plus pressants des zones rurales. L’agriculture est considérée comme le secteur qui contribue le plus aux zones rurales. Ce sont là quelques-uns des principaux résultats de la consultation publique en ligne sur la vision à long terme des zones rurales, qui s’est tenue du 7 septembre au 30 novembre 2020.

L’amélioration des infrastructures, notamment en termes de transports publics, figure parmi les besoins les plus pressants des zones rurales.

L’agriculture est considérée comme le secteur qui contribue le plus aux zones rurales. Ce sont là quelques-uns des principaux résultats de la consultation publique en ligne sur la vision à long terme des zones rurales, qui s’est tenue du 7 septembre au 30 novembre 2020.

La consultation publique visait à recueillir les contributions des citoyens européens et des parties prenantes afin d’évaluer sur quoi la vision à long terme des zones rurales devrait se concentrer. Au total, 2 326 répondants de tous les États membres de l’UE ont participé à la consultation publique, donnant leur avis sur les zones rurales d’aujourd’hui, leurs aspirations pour l’avenir des zones rurales ainsi que l’implication des citoyens dans la prise de décision et la vision elle-même.

Plus de 50 % des répondants ont déclaré que les infrastructures constituent le besoin le plus pressant des zones rurales. L’accès aux services et aux équipements de base, tels que l’eau et l’électricité, ainsi que les banques et les bureaux de poste, a également été cité comme un besoin urgent par 43 % des répondants.

Au cours des 20 prochaines années, les personnes interrogées estiment que l’attractivité des zones rurales dépendra largement de la disponibilité de la connectivité numérique (93 %), des services de base et des services en ligne (94 %) et de l’amélioration des performances climatiques et environnementales de l’agriculture (92 %).

À la question de savoir si les gens se sentent laissés pour compte par la société, 39 % des personnes interrogées ont répondu positivement. Cette proportion augmente pour les participants impliqués dans l’agriculture (45%), vivant dans des zones rurales (41%) et vivant dans des zones rurales éloignées (56%). La raison la plus importante citée est la détérioration des infrastructures et des services (61%).

En termes de prise de décision, 83% des participants estiment que les décisions prises au niveau local ont un impact sur la vie des populations rurales, tandis que seulement un quart (27%) considère qu’une attention particulière est accordée aux zones rurales dans l’élaboration des politiques publiques.

Les résultats de la consultation publique seront présentés lors de la semaine de la vision rurale, organisée par le réseau européen pour le développement rural (ENRD) du 22 au 26 mars 2021.

Contexte

Les zones rurales de l’UE souffrent d’un certain nombre de problèmes communs, allant d’une connectivité réduite à un manque de services, en passant par une baisse de l’emploi. Consciente de ces défis, la Commission publiera une communication sur une vision à long terme pour les zones rurales dans le cadre de sa priorité « Un nouvel élan pour la démocratie européenne ». L’objectif de cette communication est d’attirer l’attention sur les besoins spécifiques des zones rurales et de lancer un débat entre la Commission européenne, le Parlement et le Conseil ainsi que les niveaux de gouvernement locaux. Elle engagera également de nouvelles actions visant à améliorer la coordination des politiques affectant les zones rurales.

Source : https://ec.europa.eu/info/news/long-term-vision-rural-areas-europeans-share-their-views-rural-areas-2021-mar-12_en

0 comments on “Une vision à long terme pour les zones rurales : Les Européens partagent leur point de vue sur les zones rurales

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :